Préparation des élixirs-mère ?

"WILD ROSE"
COMMENT SONT PRÉPARÉS LES ÉLIXIRS-MÈRE ?

 

« Elixir » semble être le mot le plus juste pour décrire les 2 préparations florales génialement osées par le Docteur Bach.

Ces recettes ont pu être élaborées par les druides des anciens temps ou par les Bons hommes Cathares qui savaient aussi la magie des éléments. Bach dont la vision n’était pas obscurcie par le matérialisme, a pu retrouver ce savoir sauvage et dans la lignée de ses Maîtres, nous offrir la rosée de ses élixirs pour soulager nos souffrances.

Le premier est obtenu par le procédé de « solarisation« . C’est le plus délicat.

Solarisation

 Pour réussir l’élixir, une belle matinée ensoleillée,
une floraison  parfaite, un beau ciel bleu sans l’ombre d’un nuage.
La préparation florale se fait sur le lieu de cueillette.
Les pétales recouvrent la surface d’un bol empli d’eau de source.
Le soleil dynamise par sa chaleur le mélange de l’eau et des fleurs.
Le message des fleurs imprègnent la mémoire de l’eau
Aucune ombre, aucun nuage pour interrompre le processus alchimique.
Au bout de trois ou quatre heures, les pétales semblent flétris et le liquide est empli de bulles irisées qui marque la joie pétillante de l’élixir finalisé.
L’élixir est « dynamisé par le soleil », solarisé, presque prêt;
Après l’avoir filtré, il est ajouté à une moitié de bouteille de cognac de façon à
remplir totalement la bouteille qui contiendra donc moitié cognac/moitié
eau de fleur solarisée.
C’est la bouteille d‘élixir-mère, la première dilution.

Les fleurs des arbres sont préparées selon un procédé plus simple :

 

l’ébullition.
élixir de Wild Rose

élixir de Wild Rose

Jeunes rameaux et fleurs sont soumis à ébullition (le feu remplace le soleil) pendant environ une demi heure, une bonne décoction,  refroidie et filtrée avant d’être ajoutée à la demi-bouteille de cognac.

Ces élixirs-mère ne sont pas commercialisés mais utilisés pour la fabrication des flacons de deuxième dilution.
Lorsque vous vous procurez un flacon de fleurs de Bach en pharmacie, vous achetez un flacon de la deuxième dilution :
Il est empli de cognac à 27° auquel sont ajoutées 2 gouttes de l’élixir-mère. Ils coûtent environ 10€ l’unité.
Vous pouvez aussi vous procurer des complexes de fleurs par internet ou en pharmacie. Ces produits nouveaux sont développés (hélas !) par les laboratoires dans une stratégie plus commerciale que guérisseuse.

Bach d’après ses expérimentations, n’encourageait pas les complexes généraux. Bien au contraire, le fondement de sa thérapie par les fleurs réside dans la « personnalisation du mélange ». Sa seule exception a été le rescue qui mélange 5 élixirs.

Les flacons personnalisés (voir ci-dessus) sont une troisième dilution
– eau de source
– 2 gouttes des élixirs deuxième dilution (stockbottle) choisis selon les ressentis à équilibrer.